Vestiges du Grand Monde - Récits d'un vieux scribe... et de son apprentie.

Qui diable m'a affublé d'une scribette aussi peu respectueuse de mon vieil âge? À croire que les divinités se jouent de moi depuis que ma barbe touche mon nombril et que mon crâne rougit au moindre rayon de soleil! Pauvre de moi. Et comme si cela ne suffisait pas, ma mémoire m'échappe, telle la fumée des cheminées de Rosergoth! Heureusement, je sais lire et écrire!

Ce grimoire compensera mes lacunes, et les siennes (à la jeunette). Une sorte de transfert de compétences, en quelque sorte. Alors, voyons voir... Par quoi allons-nous commencer? Ah, voilà! J'ai trouvé.

Asseyez-vous, et abreuvez-vous du Savoir de nos Ancêtres...



Avant de commencer l'exploration de notre monde, je crois qu'il serait bon de vous remémorer les préceptes appris durant vos années d'enfance. Voyons cela en détail, voulez-vous?

- 1 jour = 28 heures.
- 1 semaine = 9 jours.
- 1 mois = 36 jours (ou 4 semaines).
- 1 année = 14 mois (ou 504 jours).


Le Grand Monde compte 5 saisons:

- L'Été (du 22ème jour du 6ème mois, jusqu'au 21ème jour du 9ème mois)
- L'Automne (du 22ème jour du 9ème mois, jusqu'au 21ème jour du 12ème mois)
- L'Hiver (du 22ème jour du 6ème mois, jusqu'au 21ème jour du 1er mois)
- Le Temps de repos (du 22ème jour du 1er mois, jusqu'au 21ème jour du 3ème mois)
- Le Printemps (du 22ème jour du 3ème mois, jusqu'au 21ème jour du 6ème mois)

Parfait! Passons à présent au vocabulaire utilisé couramment dans le domaine :

Lundi Lunaë
Mardi Martië
Mercredi Mercurië
Jeudi Louisë
Vendredi Venerisë
Samedi Saturnië
Dimanche Solisë
8ème jour Dindaë
9ème jour Givedië
1 jour Une Gorda
1 semaine Un Carna
1 mois Une Goulute
1 année Un Cycle
1 siècle Un Dinâz
1 millénaire Une Cabule

Maintenant que vous vous souvenez de ce qui précède, passons aux phases lunaires, qui constituent l'élément essentiel de l'équilibre de nos royaumes :

- La première lune (également surnommée "la grande rouge" à cause de sa couleur) effectue la traversée du Grand Monde en 16 jours.
- La seconde lune (plus petite que la précédente et dont le surnom varie d'un royaume à l'autre), traverse quant à elle le ciel du Grand Monde en 8 jours.

Première lune (La grande rouge)
Goulutes 1-3-5-7-9-11-13 2-4-6-8-10-12-14
Gordas
1ère phase

première phase lunaire

1 9 17 25 33 / 5 13 21 29
2ème phase

deuxième phase lunaire

2 10 18 26 34 / 6 14 22 30
3ème phase

troisème phase lunaire

3 11 19 27 35 / 7 15 23 31
4ème phase

quatrième phase lunaire

4 12 20 28 36 / 8 16 24 32
5ème phase

cinquième phase lunaire

5 13 21 29 / 1 9 17 25 33
6ème phase

sixième phase lunaire

6 14 22 30 / 2 10 18 26 34
7ème phase

septième phase lunaire

7 15 23 31 / 3 11 19 27 35
8ème phase

huitième phase lunaire

8 16 24 32 / 4 12 20 28 36
Deuxième lune (La plus petite et la plus rapide des deux lunes)
Gordas
1ère phase

première phase lunaire

1 5 9 13 17 21 25 29 33
2ème phase

deuxième phase lunaire

3ème phase

troisème phase lunaire

2 6 10 14 18 22 26 30 34
4ème phase

quatrième phase lunaire

5ème phase

cinquième phase lunaire

3 7 11 15 19 23 27 31 35
6ème phase

sixième phase lunaire

7ème phase

septième phase lunaire

4 8 12 16 20 24 28 32 36
8ème phase

huitième phase lunaire


lonicera

Le Lonicera est une plante qui a un rôle primordial pour les anges du royaume céleste, car il est le symbole même de leur espèce. On raconte que la Déesse Torgani elle-même aurait eu recours à ceux-ci pour faire naître l'espèce, au temps où le Grand Monde était encore totalement dépourvu de vie.

Il n'est donc pas rare d'en trouver aux abords de Gasnergonth, de même que sur certains monuments, tels que l'Observatoire (où le sorcier Esklaroth dispense son savoir) ou la bibliothèque de Douinger (qui détient les plus anciens grimoires que comptent les cinq royaumes).

livre et bougie

Cela fait plusieurs jours que cela dure. Chaque fois, cette horreur me paraît plus proche, plus inquiétante que la vieille. Cela n'arrive qu'une fois la nuit tombée, lorsque tout le monde s'est retiré dans sa chambre.

Cela se développe toujours selon le même procédé. D'abord le vent. Plus puissant, qui frappe les vitres avec force. Ensuite l'orage. Il prend sa source au-dessus de la Mer de l'effroi, où les nuages sont si sombres qu'il est impossible de voir les lunes, et s'approche rapidement, pour venir mourir contre nos murs.

Les pas se propagent, les planchers craquent. Il m'est impossible de trouver le sommeil. J'ignore ce dont il s'agit, mais je préfère ne pas me risquer à passer le nez dehors. Je me contente d'attendre qu'elle passe devant ma porte et reparte dans les ténèbres d'où elle est sortie.

J'ai peur mais n'ose fuir. Il faut que le monde sache ce qu'il se passe ici. En tant que scribe, je me dois de le révéler. En espérant ne pas mourir avant d'avoir achevé ma retranscription...


Voilà, en quelques mots, le rêve bien étrange qui perturbe régulièrement mes nuits depuis quelques goulutes. Je n'en connais pas la signification, mais cela me laisse un goût amer dans la bouche à chacun de mes réveils. Je n'ose en parler au Maître. Il me prendrait pour une folle.

Peut-être devrais-je juste songer à diminuer le thé de Faragan...